Procès verbaux des réunions

RÉUNION DU CONSEIL
D’ADMINISTRATION DE L’AUGAD

14 SEPTEMBRE 2013

 

 

Nous étions peu nombreux :

       René
JUST, Albert DEBRACHY, Martine DUPART, Michel POURRIOL, Ollivier ROBION, Marc      VIEL.

S’étaient excusés :

       Annie
ALUNNI, Dominique ANTONA, Robert CAIRE, Michel DUPART, Pierre FOULLON, Irène JODAR, Josette
LUCAS.

Étaient donc absents Serge Desenfants
et Claude Gillet.

 

       1- BILAN DES JOURNÉES
DES ASSOCIATIONS

 

-Les Arcs : la journée a dû être annulée
le matin à cause du très mauvais temps. Après avoir installé le stand de
l’AUGAD Albert a dû tout ranger et repartir.

 

-Lorgues : Irène étant souffrante et
aucun des Lorguais du CA n’étant disponible, nous avons décidé d’annuler la
participation de l’AUGAD à cette journée. René se charge d’écrire au maire de
Lorgues pour nous excuser de l’absence de l’AUGAD.

 

-Draguignan : La journée fut une réussite, même si
elle n’a apporté qu’une seule nouvelle adhésion. Beaucoup de personnes
intéressées par ce que fait l’AUGAD, discussions, questions… Et surtout une
protestation unanime contre le mauvais fonctionnement des TER (retards de plus
en plus longs, dégradation très vivement ressentie de tout le service TER).

Ces remarques ont été inscrites dans
le « cahier de doléances » mis à disposition des visiteurs du stand.

 

       2- SUITE À DONNER À LA
MANIFESTATION DU 22 JUIN 2013

 

Ollivier nous informe qu’actuellement
le TGV 6174 a été supprimé à cause des travaux et qu’il ne circule que les
week-ends. Par ailleurs la ligne entre Toulon et Marseille est fermée tous les
jours entre 10h et 12h (travaux).

Après discussion, nous décidons une
pétition, une manifestation, une lettre à P.Bru.

-Pétition (voir pièce jointe) : chacun
l’imprime et la fait signer dans son entourage. Elle sera mise sur notre site.

-Manifestation : deux jours de suite nous serons
présents devant la gare pour faire signer la pétition et rencontrer les
voyageurs (avec cahier de doléances, et autre pétition contre le mauvais
fonctionnement des TER). Nous informerons les élus, souhaitons la présence des
journalistes.

René va prévenir M. Parlanti maire des
Arcs.

 

VENDREDI 18 OCTOBRE À PARTIR DE
8H30 ET TOUTE LA JOURNÉE,

ET SAMEDI 19 OCTOBRE DÈS
8H30, JUSQU’À 13H, AVEC APÉRITIF OFFERT PAR L’AUGAD.

RETENEZ CES DATES !

 

Nous espérons recueillir ainsi un
grand nombre de signatures et les envoyer à Philippe BRU, directeur PACA de la
SNCF.

Le 19, nous inviterons également les
adhérents à faire une visite de la gare rénovée avant l’apéritif .

-Lettre à Ph. BRU : lui réclamant de remettre aux Arcs
l’arrêt à 10h47 du TGV Nice-Paris. Ce sera une lettre ouverte, publiée dans les
journaux, et accompagnée de toutes les pétitions.

 

De plus, nous souhaitons pouvoir
répondre aux usagers et adhérents qui voudraient s’informer sur les travaux :
René va écrire à M. BRU sur cette question, lui demandant le calendrier des
travaux sur les quais. (souterrains, ascenseurs etc.)

 

       3- RETARDS DES TER,
PARKINGS, BUS ETC.

 

Nous regrettons à nouveau que les
travaux annoncés depuis longtemps pour améliorer le fonctionnement des parkings
de la gare n’aient toujours pas commencé. Nous alerterons à nouveau M. Parlanti
sur l’urgence de la situation : le nombre de voyageurs a beaucoup
augmenté, il faudrait pouvoir y faire face !

Quant aux TER : nous ferons signer
une pétition spécifique sur cette question, avec lettre à Ph. Bru, copie à JY
Petit.(lettre ouverte).

 

Nous avons reçu des lettres de deux
adhérents, avec des suggestions précises pour améliorer la cohérence des
horaires des bus et des trains. Nous rencontrerons les personnels concernés à
la CAD avant les changements d’horaires du 15 décembre, afin de leur en montrer
tout l’intérêt.

 

Pour terminer Albert fait un point sur
les finances (saines) et les adhésions : actuellement l’AUGAD compte 82
adhérents à jour de cotisation.

 

Nous
nous retrouverons donc les 18 et 19 octobre, aussi nombreux que possible.

En
attendant, faisons signer la pétition !

 

 

 

 



 



 

 

CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’AUGAD

14 FÉVRIER 2013

—————————————————–

Sont présents :

Annie Alunni, Albert Debrachy, Martine Dupart, Michel Dupart, Pierre Foullon, René Just, Josette Lucas, Michel Pourriol, Olivier Robion, Marc Viel.

Se sont excusés : Dominique Antona, Serge Desenfants, Irène Jodar.

Sont absents : Robert Caire, Claude Gillet.

(remarque : dans le compte rendu des débats, chacun sera désigné par ses initiales).

Objectif essentiel : élire le nouveau bureau de l’AUGAD

Sont élus à l’unanimité :

-Président : René JUST

-Trésorier : Albert DEBRACHY

-Secrétaire : Martine DUPART

Les suppléants :

Ollivier ROBION est élu à l’unanimité vice-président chargé des horaires et de la desserte de la gare. Il prévient qu’il sera assez peu disponible cette année.

Dominique ANTONA accepte le poste de trésorier adjoint.

Josette LUCAS prévient qu’elle va sans doute quitter Draguignan. Elle accepte d’être secrétaire adjointe pendant le temps de sa présence à Draguignan.

La mission qu’assumait Jean-Marie Loupot – suivre le dossier de la LGV devenue nouvelle infrastructure ou nouvelle ligne – reste non attribuée pour l’instant.

La participation de l’AUGAD au Conseil de Développement de la CAD n’est pas évoquée. Michel DUPART continuera donc à y représenter l’association, sans modifications.

Quant au site internet, René Just prévient qu’il n’aura plus le temps de le gérer. Michel POURRIOL accepte de le remplacer.

Les différentes tâches étant réparties, la discussion sur les projets pour l’année en cours peut commencer. Différents problèmes sont soulevés.

1- PF remarque que JMCouve ancien maire de St-Tropez était présent à l’AG. Ne serait-il pas utile que la gare s’appelle désormais « Les Arcs – Draguignan – Saint-Tropez ? Ce serait symboliquement un moyen de manifester l’importance de cette gare et du territoire qu’elle dessert.

Rappelons que ce fut un projet déjà proposé dans le passé . Mais plusieurs obstacles :

-la route Draguignan – Ste-Maxime a été améliorée. Mais les parkings de la gare sont déjà saturés. Et les transports en commun sont très insuffisants (et mettent trop de temps) entre Draguignan et le Golfe. Les voyageurs préfèrent donc dans leur majorité aller à la gare de St Raphaël.

-MP rappelle les actions entreprises vers St Tropez les années passées. Puis l’AUGAD a mis en sommeil ce problème car les parkings et la desserte ne peuvent pour l’instant répondre à un afflux de voyageurs supplémentaires.

-MiD remarque aussi que l’intitulé « gare de St Tropez » serait abusif tant les deux territoires (Draguignan et le Golfe) sont peu reliés l’un à l’autre : pas de liaison ferroviaire ni liaison rapide par bus fréquents.

2- Lors de l’AG, Jean-Yves Petit avait signalé qu’il était en relation avec des voyageurs TER qui jouaient le rôle de « vigie » auprès de lui. Comment s’en rapprocher ? Pourraient-ils adhérer à l’AUGAD ?

MD rappelle que ces voyageurs s’intéressent au fonctionnement de leur train alors que l’AUGAD est concernée par tous les trains. Mais prendre contact avec ces voyageurs peut être utile : c’est le nouveau président RJ qui va s’en charger.

3- René Just expose l’orientation qu’il souhaiterait donner à sa nouvelle présidence : il veut s’inscrire dans la continuité du travail remarquable accompli par son prédécesseur.

-renforcer les liens avec Jean-Yves Petit, vice-président au conseil régional chargé des transports et de l’écomobilité (rappelons que la Région est l’autorité organisatrice des transports TER).

-suivre de près les travaux à la gare, puis sur les quais en 2014.

-continuer à organiser la présence de l’AUGAD à la gare, auprès des usagers.

-accentuer la relation avec les adhérents, surtout par le biais de la revue TRAVERSE.

4- Quel rôle pour TRAVERSE ?

RJ propose une revue éditée plus fréquemment, plus simple donc moins coûteuse, instrument essentiel de nos relations avec les adhérents : A4 recto-verso, noir et blanc, si possible mensuelle.

MP rappelle que la revue actuelle coûte cher à imprimer (A3 recto-verso couleurs), ainsi qu’à envoyer ; elle est lourde à réaliser.

Comment alléger la facture ?

Les envois actuels se font par la poste, en grand nombre (les adhérents des deux dernières années et tous les maires des 52 communes susceptibles d’être desservies par la gare). Il faudra, pour les élus, privilégier les envois par internet.

Pour les adhérents, envoyer par courriel chaque fois que possible . Réserver le courrier postal à ceux qui n’ont pas d’adresse électronique.

Quel rythme de parution ?

MD propose que l’on privilégie la souplesse : réaliser un numéro chaque fois que nous jugeons avoir un contenu suffisant à transmettre aux adhérents.

AD propose que nous fassions un questionnaire en direction des adhérents : qu’attendent-ils de la revue ? Nous pourrions le publier dans le prochain numéro qui ne saurait tarder et qui fera le compte rendu de l’AG.

5- Le standing de la gare des Arcs.

PF : la gare actuelle n’est pas aménagée comme une gare importante, or elle l’est. Que pouvons-nous faire pour en améliorer le standing ?

Cela concerne SNCF, RFF, CAD.

-SNCF : les bâtiments d’accueil (salle d’attente, toilettes) : nous savons qu’il y aura une salle d’attente plus grande que l’ancienne, mais aucune amélioration côté toilettes.

-RFF : aménagements des abris sur les quais, quais goudronnés jusqu’au bout. À nos demandes répétées sur ces différents points, il nous a déjà été répondu que ce sera fait autant que possible à condition de ne pas dépasser le budget alloué au départ pour la globalité des travaux.

-CAD : c’est la question récurrente d’un abribus devant la gare avec des bancs pour attendre le bus. L’affichage des horaires a déjà été amélioré. L’an dernier, M. Audibert-Troin nous avait écrit qu’un abribus était prévu à l’issue des travaux actuellement en cours dans le bâtiment de la gare.

MP propose de montrer qu’il y a eu changement de l’équipe de l’AUGAD en reprenant les différents chantiers déjà en cours : les quais, les abribus, les parkings, tous problèmes récurrents : reprendre contact avec la CAD, RFF, Conseil général (pour VarLib). Écrire, rencontrer les responsables.

6- Rencontrer les militaires.

PF remarque l’importance des militaires dans la vie de Draguignan et spécialement à la gare. Ils voyagent beaucoup, ce que MiD confirme (stages, réunions à Paris ou Lyon, déplacement des familles : les militaires empruntent tous les types de trains et toute l’année). Ce serait bien si certains venaient à l’AUGAD, et si l’un d’entre eux était présent au CA.

Mais difficultés : devoir de réserve. De plus ils négocient directement avec les autorités compétentes quand ils ont un problème de transport à résoudre.

Dans le passé l’AUGAD était en relation avec un responsable de la garnison, le Colonel Humbert. Mais il est parti. Nous n’avons plus de contacts et il faudrait retrouver un interlocuteur : PF et RJ vont s’en charger.

(prévoir une rencontre dans un lieu plus « neutre » qu’un local syndical ! )

Restent à définir certaines tâches ponctuelles : MD va faire la liste des emails de tous les membres du CA et l’envoyer à chacun ; pour le changement du bureau : MP va avertir la presse ; RJ et le trésorier se chargent des démarches auprès de la préfecture et de la banque. Pour cela ils ont besoin du compte rendu du CA.

Nous terminons la soirée en grignotant ensemble autour d’un verre.

Avant, comme dirait la PUB, mais c’était avant, je ne savais pas que l’AUGAD existait. Il a fallu que Michel DUPART me fasse adhérer un jour de 2005, pour en savoir plus. L’aventure s’est accélérée quand, fin 2007, René DEFURNE m’a sondé pour savoir si j’accepterais de prendre sa relève. Il est vrai que je n’y pensais pas en me rasant le matin…

C’est avec une certaine inconscience et une curiosité certaine que j’ai accepté cette charge. Une sorte de saut dans l’inconnu. Inconnu pas pour longtemps car l’actualité a obligé le novice président que j’étais, à s’engager dans des actions fortes. Avec JM LOUPOT à mes cotés j’ai apprécié très vite son soutien par sa connaissance de l’association et par sa connaissance des dossiers .

J’ai découvert très rapidement, et par nécessité, les facettes multiples de cette fonction.

Mais il n’était pas question pour moi d’être omniprésident.

J’ai pensé qu’une association composée de bénévoles avait surtout besoin d’un porte-parole, d’un animateur-conciliateur. Trouver un équilibre entre anciens et nouveaux dans le CA pour renouveler l’équipe était un objectif : l’opération était délicate et je regrette de n’avoir vu passer que de nombreuses étoiles filantes.

J’étais aussi persuadé que la communication avait un rôle important pour faire connaître nos actions. Les journaux locaux y ont participé largement ; France 3 aussi.

J’aurai encore beaucoup de choses à dire sur cette période et cette fonction,

mais le temps presse et mes petits camarades vont me rappeler qu’il faut vous laisser la parole. Je vous la donne.

AG du 2 fevrier 2013

préambule

Accueil : les présents, les excusés, remerciements au maire pour son accueil .

Je vais vous proposer le déroulement de cette AG .Elle sera pour moi la dernière en tant que président.

Après le rapport d’activité ou (et) moral, vous aurez droit au bilan financier et au renouvellement du CA. Vous pourrez alors vous exprimer, et nous terminerons par un moment de partage autour d’un pot pour remercier JM LOUPOT de son engagement dans cette association depuis son origine.

Il est de tradition lors d’une AG , de vous relater les actions de l’année passée. Je souhaiterais y déroger et évoquer aujourd’hui rapidement les points forts de ces cinq dernières années.

Il s’agit de vous montrer que les résultats visibles aujourd’hui prennent naissance dans les actions antérieures. Voici celles qui émergent pour cette période :

1) Suite à la suppression en Décembre 2007 de 5 arrêts TGV aux ARCS,une action forte et visible a été engagée : arrêt forcé le 29 Février 2008 en gare des ARCS d’un des TGV supprimés. C’est en présence des élus concernés et de la population que l’opération s’est déroulée . Ce moment « d’oecuménisme ferroviaire » sur ce lieu symbolique a été une grande satisfaction pour notre association. Ce jour-là vous étiez tous là : sénateur, maires sortants et leurs concurrents, conseiller régional, conseillers généraux et municipaux, de toutes tendances. Merci d’avoir dépassé vos clivages partisans pour privilégier l’intérêt général.

2- Autre point fort en 2009: une large mobilisation sur les conditions d’accés au train pour les PMR. Nous étions nombreux sur le quai n°2 avec vous , les élus et vos écharpes. La première conséquence a été la mise en place de glissières pour les bagages avec quelques risques pour les utilisateurs.Les vrais travaux ne seront visibles , et on l’espère ,efficaces qu’en 2014. Nous en reparlerons.

3)- Toutes ces manifestations ont été relayées par les médias locaux ( FR3, Nice MATIN, La Marseillaise,le courrier du VAR ,etc) ;

car l’efficacité des actions passe par la comunication ;

4)- En 2008 et 2011 : mise en place de deux conférences-débat, animées par Pascal FAUCHER du cabinet EURECA. L’objectif était de nous éclairer sur l’importance de cette gare :

° de son rôle dans aménagement du territoire, ° de sa position privilégiée de pôle d’intermodalité.

5 -A propos de l’avenir ferroviaire de la région , l’AUGAD à participé aux différentes et nombreuses réunions sur le projet de la LGV Paca . Merci à JM LOUPOT d’y avoir consacré du temps.Cette Arlésienne fait encore parler d’elle aujourd’hui .La présence parmis nous du Psdt de la FNAUT PACA permettra d’en faire le point si vous le souhaitez.

6- Autre point fort : la rencontre des anciens et des nouveaux lors de notre soirée consacrée au 15 ème anniversaire de l’AUGAD. Moment festif ,mais aussi d’échanges et de témoignages sur l’engagement des citoyens-voyageurs à lorigine de l’AUGAD en OCTOBRE 1994 .

7 Il ya eu aussi nos escapades dans le golfe de st tropez : Rencontre avec le comité des élus du Golfe, présence sur la place des Lices,communication dans les bulletins communaux,l’enquête lancée par M le Député COUVE). Les communes et leurs habitants étaient convaincus du bien fondé de notre démarche .Pour la mise en pratique, il faudrait :

* Augmenter ( ou créer)des parkings : au départ du lieu de résidence des usagers et à l’arrivée aux ARCS.

* et Développer un réseau de transports en commun adapté .

8 – Il y a eu aussi les incontournables rencontres avec la SNCF . La aussi les relations ont évolué. Aprés une période tendue ,le changement de directeur régional en 2010, a modifié nos relations avec cette institution. Nous y reviendrons en faisant le point de la desserte pour 2013 et les améliorations constatées.

9 – pour terminer cette phase rétrospective , il faut noter l’engagement de l’équipe qui m’a soutenu et participé aux actions engagées.

Que ce soit lors des journées réservées aux associations ; que ce soit lors de l’élaboration et la diffusion du bulletin TRAVERSE ; Que ce soit pour vos participations aux différentes réunions ( Marseille, Toulon, Nice 😉 .Merci à tous ces bénévoles qui, même lorsque qu’ils ne prennent pas le train(!), sont disponibles .

Ce que nous retiendrons de cette période : prolonger ce qui avait été engagé en 1994.

____________________________________________________________________

Revenons au bilan de 2012

Les chiffres nous y ont aidé. Si la gare des ARCS -DRAGUIGNAN voit passer prés de 700 000 voyageurs /an,il y en a environ 500 000 qui utilisent les TER. Ces chiffres datent de 2010 et les derniers comptages confirment une progression malgré les nombreux incidents que subissent les voyageurs sur ce réseau.( pour le TER + 5% entre 2011 et 2012)- incidence de la carte ZOU, coût de l’automobile , plus d’arrêts en gare etc..-

C’est pour cette raison que nous avons concentré nos efforts et nos actions à l’écoute des voyageurs des TER sans pour autant négliger les voyageurs TGV. Ainsi les retards, les suppressions de dernière minute, les correspondances ratées, les rames surchargées en heure de pointe ,n’ont cessé d’empoisonner le quotidien de ces voyageurs.(Tx d’irrégularité 28% ; Tx de suppression 6,3 %).Nous avons envoyé une lettre ouverte à la SNCF et à la Région pour pointer tout ces disfonctionnements.Tout en regrettant ces désagréments ,la SNCF propose quelques améliorations (par exemple :amélioration de correspondance aux ARCS en fin d’aprés midi ). Qu’en est-il aujourd’hui ?

L’accés à la gare des ARCS devient de plus en plus difficile , en particulier pour stationner sur les parkings. Lors de notre dernière AG des proprositions d’améliorations avaient été annoncées par le président de la CAD .A ce jour qu’en est-il sur le terrain ?

Là aussi nous avons envoyé une lettre ouverte aux responsables des transports en commun qui desservent cette gare..

Utiliser les transports en commun existants en attendant une infrastrure plus durable doit permettre de décongestionner les parkings .us Nous avons rencontré les représentants de la CAD pour TEDBus et du CG 83 pour VAR Lib le 31 octobre 2012 .Nous leur avons suggéré de mieux faire connaître les services existants sur les territoires desservis, et d’améliorer les conditions d’usage de ces bus( abris bus,affichage) .A suivre en 2013 lors du renouvellement du contrat avec les transporteurs.

Bien sur il y a eu les traditionnelles rencontres avec la population lors des journées dédiées aux associations début septembre. Merci encore aux adhérents les plus disponibles pour leur présence au dans la galerie de Super U aux ARCS le 1er septembre , et à LORGUES, DRAGUIGNAN, Les ARCS, le WE suivant .

Les comités de ligne.

Le premier qui s’est tenu aux ARCS le 25 octobre a permis d’avoir :une information détaillée sur les travaux engagés sur cette gare et en un bilan sur le trafic des TER pour les 9 premiers mois de 2012 . Il a été trop détérioré pour satisfaire les usagers.(34% de trains non conformes!)

Le segond qui s’est tenu le 7 Décembre au LUC , a permis de constater la suppression en dernière minute de plusieurs TER jusqu’au 15 fevrier. Situation déconcertante pour les usagers du quotidien, même si des solutions de substitutions ont été proposées. Monsieur JY PETIT pourra vous en dire plus si vous le souhaitez, puisqu’il est en première ligne(budgétaire) sur le sujet .

Il est bon de rappeler ce que nous réserve les nouveaux horaires pour 2013 : (voir tableau et Ollivier R)et de voir l’évolution depuis 2007.

Ainsi nous arrivons à progresser malgré les couacs de dernière minute .Les travaux en cours pour 2013 sur le réseau ferroviaire PACA ne nous mettent pas à l’abris de changements imprévus sur la desserte annoncée. Nous resterons vigilants.

Les travaux en gare : une visite de chantier a été organisée le 17 Décembre avec tous les partenaires financiers du projet. L’inconfort de cette période de travaux pour les usagers devrait se terminer en juin ! (absence de zone d’attente pour les voyageurs) ;

La deuxième tranche de travaux prévue en 2014 doit répondre aux difficultés d’accés aux quais pour les PMR. Quel chemin parcouru depuis les manifs de 2008 et 2009 !Et quels efforts financiers de nos collectivités locales … avec nos impots !

( voir extraits de TRAVERSE de Mars 2008 JM L et le chemin parcouru pour voir le changement en cours sur cette gare)

CONCLUSION

Aprés ces manifestations , réclamations , interpellations ,la seule question que nous nous posons, est la suivante :

Qu’avons nous obtenu de concrêt : pour les usagers , pour les territoires et leur population ?

Les chiffres évoqués peuvent en témoigner : 700 000 voyageurs /an et certainement plus aujourd’hui ; 77 trains s’arrêtent aux ARCS dont 14 TGV.

– Nos élus, à travers leurs collectivités locales ( CAD, CG83, Région)démontrent par leur implication financière, la prise en compte du rôle structurant de cette gare dans l’aménagement du territoire desservi . Les travaux visibles aujourd’hui et ceux prévus en 2014 en sont le témoignage .

Ces mêmes collectivités ont également intégré que cette gare devait développer son pôle d’intermodalité . Le réseau TEDbus et VARlib en sont également le témoignage, même s’ils doivent s’améliorer et se développer.

Enfin , les adhérents , la population et les médias locaux ont participé activement à cette évolution .

Même si la vigilance reste toujours d’actualité, nous trouvons dans ces résultats une modeste mais réelle satisfaction .Nous la partageons avec les élus qui y ont également contribué .

Bilan financier (dominique)

Renouvellement CA: Nous regrettons que JL Loupot ai décidé de démissionner du CA il y a quelques mois. Le renouvellement est une vrai préoccupation pour assurer la continuité des actions . La vigilance par des adhérents-voyageurs nous rend plus efficace.

Les candidats au renfort sont attendus ;Les volontaires, même de dernière minute, sont toujours les bienvenus.

Objectifs d’actions 2013

Vigilance sur la desserte : retards, trains supprimés, arrêts supprimés

Contribution à la réflexion sur les travaux  en cours et a venir: gare, réseau ferré ,

Sur l’accés à la gare : parkings, améliorer les conditions d’usage des BUS

Relayer les réclamations des usagers suite aux disfonctionements du trafic.

ASSOCIATION DES USAGERS DE LA GARE

LES ARCS – DRAGUIGNAN

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU SAMEDI 2 FÉVRIER 2013

A la date de l’AG, 92 adhérents sont à jour de leur cotisation 2012. Sont présents 48 d’entre eux et 13 ont fourni une procuration. Le quorum largement atteint permet donc à l’AG de se tenir dans de bonnes conditions (61 adhérents sur 92 soit les 2/3 sont présents ou représentés).

Est venu Philippe CRETIN représentant la FNAUT-PACA dont il est le Président. (rappelons que l’AUGAD est une association adhérente de la FNAUT, Fédération Nationale des Associations des Usagers des Transports).

Des élus sont également présents comme à toutes les AG de l’AUGAD : ce sont MM.

Alain PARLANTI, maire des Arcs qui nous reçoit dans sa commune, Pierre BLANC maire de Bargemon, chargé des Transports à la Communauté d’Agglomération Dracénoise, (par ailleurs adhérent de l’AUGAD en 2012) et représentant M. Olivier AUDIBERT-TROIN président de la CAD et député du Var ; un conseiller municipal du Muy ; Jean-Michel COUVE député du Var est également présent. Le Sénateur Pierre-Yves COLLOMBAT s’est fait représenter par David Pouvil, son attaché parlementaire. Jean-Yves PETIT, vice-président chargé des transports et de l’écomobilité au Conseil régional a tenu à être présent comme à toutes nos réunions publiques, accompagné de Jean-Claude ALBERIGO.

M. LECOINTE, maire de Trans, demande à être excusé.

RAPPORT D’ACTIVITÉ :

Présenté par Michel POURRIOL président de l’AUGAD assisté de René Just et Ollivier Robion.

(à joindre)

RAPPORT FINANCIER

idem

Votes : les deux rapports sont adoptés à l’unanimité.

RENOUVELLEMENT DU CA

Jean-Marie LOUPOT a manifesté son souhait de quitter le conseil d’administration. Georges ANTON décide de remettre son mandat. Dans ces conditions seul Michel POURRIOL est renouvelable et se propose d’être « candidat à sa propre succession ».

Deux places sont donc vacantes (le CA compte statutairement 15 membres maximum et était complet en 2012). Se présentent Albert DEBRACHY et Pierre FOULLON.

Soumis au vote, le nouveau CA est élu à l’unanimité.

Le CA 2013 est donc composé comme suit : (par ordre alphabétique)

-Annie ALUNNI (Fox-Amphoux)

-Dominique ANTONA (Claviers)

-Robert CAIRE (désormais à Draguignan)

-Albert DEBRACHY (Les Arcs)

-Serge DESENFANTS (Lorgues)

-Martine DUPART (Draguignan)

-Michel DUPART (Draguignan)

-Pierre FOULLON (Draguignan)

-Claude GILLET (Draguignan)

-Irène JODAR (Lorgues)

-René JUST (Draguignan)

-Josette LUCAS (Draguignan)

-Michel POURRIOL (Draguignan)

-Ollivier ROBION (Lorgues)

-Marc VIEL (Taradeau)

Ce nouveau conseil se réunira rapidement (14 février) pour désigner le nouveau bureau.

Car il y aura un renouvellement important des responsables de l’AUGAD.

En effet, Michel POURRIOL a annoncé depuis longtemps son souhait de quitter la présidence sans pour autant se désinvestir des actions de l’association. Il faudra donc nommer un nouveau président.

Le départ de Jean-Marie LOUPOT va priver l’AUGAD d’un vice-président très actif dans sa mission de « Monsieur LGV », et parfait connaisseur d’un dossier qu’il suit depuis le début de l’existence d’un projet de ligne TGV entre AIX et NICE. Qui pourra prendre la relève ?

Le CA du 14 février sera donc très important.

En attendant, Michel POURRIOL dit en quelques phrases ce que fut pour lui cette présidence à laquelle lui qui ne prend presque jamais le train ne se serait pas cru destiné !

(joindre texte Michel).

La parole est maintenant aux élus qui le souhaitent : MM. Pierre Blanc, puis JYPetit, JMCouve et enfin Alain Parlanti. Philippe Cretin prendra également la parole au nom de la FNAUT.

INTERVENTION DE PIERRE BLANC, maire de Bargemon, vice-président chargé des transports à la CAD, et aujourd’hui représentant de M. Audibert-Troin.

Elle porte essentiellement sur la question des parkings. Il rappelle les difficultés antérieures dues à la multiplicité des propriétaires peu enclins à considérer la question : collaboration difficile avec SNCF et RFF. Heureusement, le Maire des Arcs a coopéré pleinement, cédé des terrains de grande valeur (constructibles) et va prochainement acquérir un nouveau terrain le long de la voie ferrée. Mais M. Blanc insiste sur les différents temps de cette opération : la convention sera signée fin février, puis ce sera le temps des aménagements en plusieurs étapes pour créer 22O places nouvelles. Cela exige des partenaires financiers (Conseil général, régional). Enfin viendra le temps de la mise aux normes de sécurité (circulation des piétons jusqu’à la gare, éclairages… ).

Au total environ 500 places seront disponibles, une partie restant gratuite pour les voyageurs du quotidien.

Puis vient le problème des bus. Le nombre de voyageurs sur la ligne 5 a augmenté de 11% grâce aux 27 rotations par jour entre Draguignan et la gare des Arcs. Enfin M.Blanc rappelle la création d’une ligne entre Le Muy et Les Arcs.

Un adhérent demande un meilleur affichage des horaires de bus devant la gare (« Ça manque de professionnalisme » dit-il).

Pierre Blanc termine par un regret : que les arrêts TGV soient insuffisamment nombreux et ne permettent pas de faire un aller/retour dans la journée (ex. réunion à Paris entre 13 et 17 heures, on ne peut pas rentrer le soir).

INTERVENTION DE JEAN-YVES PETIT, vice-président chargé des transports et de l’écomobilité au Conseil régional.

Les usagers et leurs associations sont des « donneurs d’alerte ». Les responsables de la Région ne peuvent être informés des situations vécues que par leur intermédiaire. JYPetit est en liaison régulière avec un groupe de voyageurs qui font quotidiennement la navette Les Arcs – Draguignan et qui lui font chaque semaine un bilan de l’offre de TER sur cette ligne. Ils sont complémentaires de l’AUGAD, même s’ils n’ont pas le temps d’être adhérents. (Nous pourrions tenter de les rencontrer. )

« Je suis venu parce que la situation est dégradée ». Sur deux axes (Marseille/Arles/Tarascon et Marseille/Les Arcs) la qualité de l’offre est inacceptable, et la région a demandé à la SNCF de lui fournir un bilan hebdomadaire.

Pour ce suivi hebdomadaire, plusieurs mesures ont été prises :

-dès le 4 février les travaux seront intégrés dans les horaires : les voyageurs auront moins de mauvaises surprises.

-à partir d’avril les locomotives anciennes et déficientes seront remplacées par du nouveau matériel.

-Quand un train sera empêché de partir une équipe complète de suppléance sera prête à remplacer le personnel manquant, le matin et le soir. Il y aura donc moins de suppressions de trains.

-Le matin aux Arcs et à Toulon, le soir à Marseille, le nombre des dépanneurs va être augmenté.

-Avant de faire partir un train, on vérifiera que le personnel est au complet et que le matériel a été fiabilisé. « Tous les trains qui circuleront seront fiables ».

-La réactivité dans le traitement des incidents va être améliorée : un responsable a été nommé pour assurer cette fonction.

-Certains trains ont une capacité insuffisante. La région a demandé à la SNCF que les « Corails » passent de six à huit voitures. Cela n’a pas encore été obtenu.

-Quand un train est supprimé à cause des travaux il faut maintenir la capacité globale de transport. L’autorisation est alors donnée aux voyageurs du TER manquant d’utiliser TGV ou Intercité. C’est du moins ce que demande la Région, pour la durée des travaux. La SNCF devrait répondre rapidement.

-Entre Nice et Marseille, la ligne est fermée toutes les nuits pour travaux. La Région demande que des secteurs soient définis pour éviter de tout fermer quand un seul tronçon est affecté.

JYPetit rappelle que la Région ne reçoit aucun financement de l’État qui soit destiné aux transports. Or elle verse annuellement 250M à la SNCF pour le fonctionnement des TER. Un train de plus lui coûte cher et elle ne peut pas financer davantage actuellement.

Quels projets la Région a-t-elle pour les transports ?

–Elle vient de mettre en place une nouvelle LER (Ligne Express Régionale par bus) vers le Golfe de Saint-Tropez : Aix/TGV – Marseille/Marignane – Le Luc – St-Tropez.

–À l’étude : une billetterie intermodale.

–Le projet le plus important (et à plus long terme) c’est la création d’une nouvelle infrastructure, avec deux priorités : Marseille – Aubagne et Le Muy – Nice. On peut imaginer que la nouvelle gare du Muy puisse être réalisée dans le Contrat de projet État-Région 2014/2020. La traversée du Var ne présente pas la même urgence. Le budget de l’État n’est pas extensible ! Et il est actuellement de 2,3 milliards d’euros pour les infrastructures. Il faut donc commencer par les portions de lignes en voie de saturation.

Il y a consensus entre tous les partenaires sur la nécessité d’une nouvelle infrastructure. Et il faut un pôle d’échanges sur Le Muy, complémentaire de celui des Arcs.

Pour terminer, JYPetit félicite Michel Pourriol pour tout le travail accompli et souhaite bienvenue au futur président qu’il félicite également d’accepter une telle tâche.

INTERVENTION DE M. JEAN-MICHEL COUVE, DÉPUTÉ DU VAR.

« Dans les dix dernières années, la gare est passée du Moyen Âge au siècle des lumières ! » Et M.Couve en remercie tout spécialement le Maire des Arcs et le responsable de la région JYPetit.

Il rappelle le très fort potentiel que représente le Golfe de Saint-Tropez pour la gare des Arcs même si beaucoup de voyageurs ne s’y intéressent pas.

Il se déclare très satisfait de l’orientation prise par le dossier de la LGV devenue la nouvelle infrastructure : il faut une nouvelle ligne qui permette une desserte rapide du Var et dans le Var.

INTERVENTION DE M. PARLANTI, MAIRE DES ARCS.

Il souhaite d’abord féliciter Jean-Marie Loupot qui a décidé de quitter le CA, ainsi que Michel Pourriol qui cesse d’être président : c’est l’exemple même de « bénévoles au service de l’intérêt général ».

Et il rappelle que c’est son prédécesseur René Meissonnier, présent dans l’assemblée, qui a mis gratuitement des terrains constructibles (donc très chers ! ) à disposition de la CAD, dans l’intérêt des voyageurs, pour réaliser les parkings. Et que lui a simplement complété ce don par la mise à disposition d’une partie du P4.

Il reste à Philippe CRETIN à exposer la position de la FNAUT-PACA sur la future ligne.

INTERVENTION DE PHILIPPE CRETIN, représentant la FNAUT-PACA.

-La FNAUT-PACA acquiesce sans réserve au trajet de la nouvelle ligne.

-Mais P. Cretin dit son désaccord quant au phasage de la réalisation.

En l’état actuel des discussions deux phases sont prévues :

-réalisation de la gare souterraine de Marseille et de la ligne entre Simiane et Nice : la SNCF ne financera que cette première phase.

-puis en deuxième phase : réalisation de la ligne entre Le Muy et Cannes-Grasse.

« Nous ne sommes pas d’accord » Car ce n’est pas entre Les Arcs et Simiane qu’il y a un bouchon mais c’est le goulot de Marseille qu’il faut d’abord faite sauter (sinon les trains ne passeront pas.) Il faut débloquer la situation à Marseille.

Demandes de la FNAUT-PACA :

-d’accord pour la première ph ase

-puis Marseille – Toulon

-puis Le Muy – Simiane

-et enfin Toulon – Les Arcs.

Il reste à Michel Pourriol à remercier tous les participants à cette AG et à les inviter à partager le pot de l’amitié tout en poursuivant les débats.

 

CONSEIL D’ADMINISTRATION

2 JUIN 2012

 

Étaient présents : Dominique Antona (DA), Robert Caire (RC), Serge Desenfants (SD), Martine Dupart (MaD), Michel Dupart (MD), Claude Gillet (CG), René Just (RJ), Jean-Marie Loupot (JML), Josette Lucas (JL), Michel Pourriol (MP), Ollivier Robion (OR), Marc Viel (MV).

 

Excusés ou absents : Annie Alunni, Georges Anton, Irène Jodar.

 

RAPPEL DES ACTIONS ENGAGÉES DEPUIS LE DERNIER CA (3 MARS 2012).

 

-26 mars : lettre adressée au Conseil Régional et au directeur régional de la SNCF chargé des TER (M. Monnot), les informant des difficultés rencontrées par les voyageurs lors des correspondances en gare des Arcs-Draguignan et plus généralement des problèmes liés au matériel (vétusté, saleté, insuffisance, surcharge de certains trains).

 

-30 mars et 11 mai : rencontre des usagers à la gare avec la présence de quelques adhérents.

Distribution de tracts, questionnaires, relevé des remarques et doléances des voyageurs. Manifestations relayées par France3.

Rencontre de MM. Bru (directeur régional de la SNCF) et Brahier (directeur d’établissement), opportunément présents en gare des Arcs ces deux jours-là. Nous avons pu leur exprimer nos revendications, dont ils avaient préalablement été informés par la précédente lettre.

Réponses : pour le service de décembre 2012, la correspondance sera améliorée le soir en gare des Arcs, elle passera de 1h07 à 7mn. (si les trains sont à l’heure, ce sera une grande avancée ! ). Quant au matériel, il sera progressivement renouvelé à partir de 2013. Deux motifs de satisfaction !

 

De plus, nous avons constaté que les travaux ont commencé pour la halle fret. M. Brahier nous a informés que le gros chantier de la gare débutera en janvier prochain lorsque la halle réhabilitée pourra recevoir les guichets provisoires.

 

PROGRAMMATION DES ACTIONS JUSQU’AUX VACANCES D’ÉTÉ.

 

Rappel : le 13 juin, réunion avec la SNCF, à Marseille. C’est RJ qui ira, pour rappeler les problèmes rencontrés par les voyageurs concernant la vétusté, la surcharge de certains TER. Demander des informations sur la planification précise des travaux. Demander l’installation d’un deuxième automate réservé à l’achat des billets TER en gare des Arcs. Et à propos de la carte ZOU, évoquer les remarques des jeunes sur la complexité des démarches pour l’obtenir : nécessité d’une simplification administrative.

 

-La question des parkings de la gare : toujours en suspens. Le directeur des transports de la CAD (M. Decompte) dit en être à… se renseigner sur ce qui existe ailleurs ! Ce ne sera donc pas prêt pour la rentrée sauf surprise. Chacun attend la fin des élections…

 

Nous décidons de lier cette question à celle des transports en commun. Notre ligne directrice : inciter les voyageurs à prendre un bus au lieu d’une voiture individuelle chaque fois que c’est possible.

Plutôt que de demander l’existence de navettes en correspondance avec les principaux trains (ce qui a déjà beaucoup progressé), ne nous faudrait-il pas proposer d’arriver à terme à une navette qui partirait toutes les 20mn de la gare routière de Draguignan pour la gare des Arcs ?

Pour y voir plus clair, il est décidé de rencontrer l’équipe technique de la CAD.

 

De plus les voyageurs sont très mal informés des possibilités de transports en commun. Nous demanderons donc aux élus locaux les mesures suivantes :

-mettre dans tous les bulletins municipaux un texte d’information sur les bus, régulièrement. Dans un souci d’efficacité, l’AUGAD peut prendre l’initiative de rédiger ce texte, qui devrait l’être par les services de la CAD.

-faire apparaître les arrêts de bus sur tous les plans distribués par les offices de tourisme.

-distribuer les horaires des bus en même temps que ces plans.

 

De son côté, l’AUGAD va engager deux actions :

-Écrire à tous les responsables de la CAD pour les informer de nos propositions concernant l’amélioration du service des bus desservant la gare des Arcs-Draguignan.

-et surtout, aller deux ou trois fois mettre les horaires des bus sur tous les pare-brises des voitures en stationnement autour de la gare des Arcs.

MP se chargera de demander les prospectus des horaires à M. Decompte ou à M. Dupuis.

Accompagner cette distribution d’une lettre d’information à faire publier par les différents journaux.

 

Date retenue pour cette action : la semaine du 24 au 30 juin, et particulièrement le vendredi 29 juin.

 

 

BILAN ADHÉRENTS ET TRÉSORERIE.

 

L’AUGAD a reçu trois subventions :

-CAD : 800 €

-Callas : 100 €

-Les Arcs : 300 €

 

Actuellement : 71 adhérents à jour de leur cotisation.

 

Plusieurs propositions : Faut-il diminuer la cotisation à 5 € ? Faut-il faire un tarif « couple » à 15 € ? Faut-il considérer que la diminution du nombre d’adhérents est liée à la non pertinence de nos actions ?

Nous décidons de maintenir une cotisation unique à 10 €, tarif inchangé depuis au moins quatre ans.

RJ intervient à propos des subventions :

-si nous avons assez d’argent, alors il ne faut pas demander de subventions.

-mais pour la Région c’est différent : elle adresse beaucoup de demandes aux différentes associations, et donne un rôle « d’utilité publique » à l’AUGAD. Elle demande de servir de relais à sa politique de transports. Il serait donc logique qu’elle nous accorde une subvention.

René pourrait donc servir d’intermédiaire entre l’AUGAD et Jean-Claude Alberigo pour lui poser la question d’une subvention qui serait liée (comme le rappelle RC) à la programmation d’actions précises.

 

DA évoque la pauvreté de notre dernier stand à la journée des associations de Draguignan : peu de matériel, aucun décor susceptible de nous rendre visible. Il est mandaté pour se renseigner sur ce qui pourrait l’améliorer.

Autre question : et si l’AUGAD disposait d’un logo qui permette de l’identifier et la faire mieux connaître ? À chacun de faire des propositions !

 

Pour terminer, nous évoquons (sans décision) un futur numéro de la revue TRAVERSE pour y faire le bilan de nos actions, présenter la carte ZOU et ses quelques difficultés de fonctionnement. A suivre.

 

 

En-tête : quelques propositions de logos. Il en faudrait d’autres pour pouvoir choisir !