RÉUNION PUBLIQUE D’INFORMATION-DÉBAT

SUR LE THÈME: LA GARE DES ARCS-DRAGUIGNAN, ACTEUR INDISPENSABLE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE?

organisée par l’AUGAD à Draguignan, le 23 octobre 2008.

     Plus de cent personnes assistaient à cette réunion, notamment M.COLLOMBAT (Sénateur du Var et Conseiller Général du canton de Callas), M.BLANC (Maire de Bargemon et vice président de la CAD chargé des transports), M.PARLANTI (Maire des Arcs), M.MEISSONIER (ancien Maire des Arcs), M.MARIANI (Conseiller Général du canton de Lorgues), M.SPADA (Conseiller Général du canton de Saint-Tropez), M.ROUVIER (Maire de Chateaudouble), M. Charles PIERRUGUES (Conseiller municipal de Sainte-Maxime).

        L’intervenant Pascal FAUCHER, du cabinet Eureca, a, par son expérience en matière d’organisation et de développement du transport ferroviaire, exposé une approche complète et argumentée du sujet traité.

La conclusion de cette conférence pourrait s’énoncer ainsi:

        -Quelques chiffres à retenir d’abord:

               > Les Français au niveau national fréquentent de plus en plus les transports en commun (+6% pour le TER et les transports urbains) au détriment de la voiture.

               > Coût en euros/100 véhicules-Km ramené au passager:

                       28,6 pour un deux-roues motorisé,

                       0,2 pour un trolley bus,

                       1,5 pour un tram électrique.

        -Par ailleurs, pour tirer le meilleur parti de la future gare LGV Est-Var, il faudra:

                >pousuivre le travail de développement,

                >peser pour améliorer l’offre TER dans le même temps que l’offre TGV,

                >développer une offre de transport urbain complémentaire avec le train.

        Après cette intervention, M.Pierrugues, mandaté par le Comité des élus du Golfe, a lu une lettre du président de ce comité adressée à l’AUGAD. Extraits: »… Les douze maires du Golfe de St-Tropez rassemblés au sein du Comité des élus, ont affirmé l’intérêt que représentait à leurs yeux le maintien et le confortement de la gare Les Arcs-Draguignan. En effet cette gare, par sa localisation, représente un équipement structurant capital pour notre territoire, aussi bien en ce qui concerne la desserte des communes du Centre Var, du Haut var et de la Dracénie, mais également pour l’accès au territoire du Golfe de St-Tropez. C’est une réponse appropriée aux besoins de transport de nos populations…. »

        D’autre part, lors du débat, les informations apportées par le commandant de la garnison de Draguignan sur l’arrivée de l’École d’Application d’Infanterie de Montpellier ont influencé la SNCF pour envisager une amélioration de la desserte de la gare des Arcs-Draguignan. En effet, dans les vingt-quatre mois à venir, les effectifs d’emplois sédentaires (militaires et civils) vont progresser de huit cents personnes dans la garnison. Les stagiaires qui fréquenteront cette école seront deux à trois mille par an. Le camp de Canjuers verra également augmenter sa fréquentation par des militaires venus de toutes régions et pays de l’Union Européenne.

        Ainsi Mme Chevalier, responsable de la SNCF pour le Var, a annoncé le lancement d’une étude « marketing » sur la gare des Arcs, afin d’identifier les possibilités commerciales ouvertes par le renforcement de la garnison de Draguignan. L’amélioration de la liaison routière avec le Golfe de St-Tropez rajoute un argument de plus à cette étude.

        Mme Chevalier a par ailleurs rappelé que dès le 14 décembre 2008 les trains TEOZ NICE-BORDEAUX (aller et retour) s’arrêteront aux Arcs.

        Nous indiquons que cette information est connue depuis le 13 mai dernier, jour de la rencontre AUGAD-élus-SNCF. Ce jour-là, le Directeur des lignes TGV Méditerranée, M.Duhart, annonçait que le TGV 6177 au départ de Paris et arrivant à 18h06 serait affiché également à partir du 14 décembre en gare des Arcs.

        Cette reprogrammation d’arrêts supprimés depuis décembre 2007 ne satisfait que partiellement les usagers de cette gare. En effet, si la gare comptabilise vingt-six arrêts TER par jour, quatre pour le service grandes lignes et dix TGV par jour, il faut noter que dix-huit TGV passent chaque jour sans s’arrêter…

             Alors espérons que la future étude de marché que la SNCF va engager l’incitera à rétablir une desserte conforme aux attentes des populations de l’Est Var.

.            .conference-pascal-faucher-2

conference-pascal-faucher

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.